Caisson à filtre imprimé en 3D

Ce projet est en développement depuis quelques mois, je n’en suis pas encore satisfait et je ne l’ai pas encore mit en production. Plusieurs d’entre vous me demande des nouvelles du projet, voici donc la version 1 du caisson du filtre à air.

Il est composé de 2 pièces, que j’ai représenté ici en vert et gris clair. La partie inférieure vient se clipser sur celle du dessus.

J’ai conçu le caisson autour du filtre à aspirateur Hepa H14, l’avantage de ce filtre est d’être parfaitement adapté au diamètre 125 standard utilisé dans les VMC domestiques. J’ai laissé en dessous un espace pour y loger un filtre à découper (média filtrant) pour une pré-filtration (non modélisé en 3D ici). Cette boite à filtre reprends le principe du caisson à filtre en bois que j’avais précédemment fabriqué.

J’ai fabriqué les deux pièces avec une imprimante 3D « Ultimaker 2+ ». Il est nécessaire d’avoir un plateau d’environ 20 cm de coté. Les petits plateaux des machines comme les FlashForge sont trop petit (225 x 145 x 150 mm).

Je n’ai pas optimisé la conception de la pièce pour minimiser les supports, il y aura donc du post-traitement 🙂

Télécharger les fichiers à imprimer du caisson filtre

2 thoughts on “Caisson à filtre imprimé en 3D”

  1. Merci Romain pour ce message.
    Je n’ai pas vu de dispositif pour les fenêtres avec un ventilateur 12V. Ton bricolage est à tenter je pense.
    Merci pour ta remarque sur le titre de mon article
    Cédric

  2. Bonjour Cédric, merci pour ton partage d’expérience et ton blog instructif. Je songe à bricoler (un peu comme Julie l’a évoqué il y a un moment dans un autre commentaire) un filtre sur une entrée d’air d’appartement, avec un ventilateur 12V d’alim de PC. Plus le lis et plus je comprends que c’est une science complexe que la filtration d’air intérieur.. Je vais peut être expérimenter avec la cartouche Sepa H14: il y a des chances que ce type de ventilo se retrouve à genou dés que ce filtre très fin va commencer à se colmater. Mais j’ai envie de tester quand même, vu que ces ventilos ne coûtent presque rien, sont très silencieux et atteignent tout de même une pression correcte. Dans la série des filtres « low cost » et peut-être efficaces, j’envisage aussi d’essayer une cartouche d’habitacle auto avec charbon actif, telle qu’on en trouve sur la 3008 (http://www.leparisien.fr/societe/filtrer-la-pollution-c-est-possible-27-01-2017-6624705.php). Je suis toujours circonspect sur l’efficacité des filtres au fil du temps, mais je crois qu’avec ton système de VMC « puissant », et les filtres changés tous les mois ton système doit réellement être efficace. Je me dis enfin qu’il doit bien y avoir des chercheurs au CSTB (à Marne la Vallée) qui pourraient être intéressés de réaliser des mesures d’efficacité au cours du temps des sandwich de filtres que tu as expérimentés..(http://www.cstb.fr/plateformes-essais/qualite-sanitaire-des-environnements-interieurs/ et http://www.cstb.fr/archives/webzines/editions/webzine-du-4-juillet-2011/lobservatoire-de-la-qualite-de-lair-interieur-fete-ses-10-ans.html). A+, Romain (ps: ton article précédent a pour titre « Comment l’air de son appartement ? », il manque peut être le mot filtrer? 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *