Caisson à filtre imprimé en 3D

Ce projet est en développement depuis quelques mois, je n’en suis pas encore satisfait et je ne l’ai pas encore mit en production. Plusieurs d’entre vous me demande des nouvelles du projet, voici donc la version 1 du caisson du filtre à air.

Il est composé de 2 pièces, que j’ai représenté ici en vert et gris clair. La partie inférieure vient se clipser sur celle du dessus.

J’ai conçu le caisson autour du filtre à aspirateur Hepa H14, l’avantage de ce filtre est d’être parfaitement adapté au diamètre 125 standard utilisé dans les VMC domestiques. J’ai laissé en dessous un espace pour y loger un filtre à découper (média filtrant) pour une pré-filtration (non modélisé en 3D ici). Cette boite à filtre reprends le principe du caisson à filtre en bois que j’avais précédemment fabriqué.

J’ai fabriqué les deux pièces avec une imprimante 3D « Ultimaker 2+ ». Il est nécessaire d’avoir un plateau d’environ 20 cm de coté. Les petits plateaux des machines comme les FlashForge sont trop petit (225 x 145 x 150 mm).

Je n’ai pas optimisé la conception de la pièce pour minimiser les supports, il y aura donc du post-traitement 🙂

A noter : la pièce bleu est en filament PLA et la blanche en filament CPE.
Le CPE est un nom de filament chez Ultimaker. On le retrouve aussi sur le nom de ASA chez les autres fabricants. C’est en fait du PET, c’est la matière dont sont fait les bouteilles d’eau gazeuses. Le CPE ou ASA est plus facile à imprimer que l’ABS et il émet moins de polluant lors de l’impression. Il est plus solide et durable dans le temps que le PLA (qui est à base d’amidon). Vous retrouverez une synthèse en Français d’une étude américaine sur les émissions de particules fines et COV lors de l’impression 3D. Il n’y a pas d’étude ici concernant l’ASA.

Si vous voulez acheter du filament ASA, voila le lien d’achat.

Télécharger les fichiers à imprimer du caisson filtre

Classification des filtres à air

Stopper tous les pollens avec un filtre F7

Je suis en peu en retard, mais sachez que la norme EN779:2012 renomme (entre autre) les filtres F5 et F6 en M5 et M6. Il vous faudra donc tenir compte de ces changements dans mes articles précédents.

Voici donc toutes les classes de filtres à particules existantes :

  • des filtres grossiers G1 à G4
  • des filtres moyen M5 et M6
  • des filtres fins F7 à F9
  • des filtres HEPA, E10 à E12 et H13 et H14
  • des filtres ULPA, U15 à U17

Stopper toutes des fumées avec un HEPA

Vous avez dans les deux tableaux ci dessous l’efficacité de filtration des filtres à air, en fonction de la taille des particules. Par exemple, un filtre M5 sera efficace entre 30 et 50% pour filtrer une PM1, c’est à dire une particule faisant un diamètre de 1 µm (micro mètre). Ce qui sera très insuffisant pour stopper la fumée de cigarette qui fait entre 1 µm à 0,01 µm ! Si vous choisissez un filtre F9, il bloquera 75 à 85% des particules de 0,3 µm, ce qui est beaucoup mieux de notre filtre M5 qui n’arrêtera que 5 à 15%. En choisissant un filtre HEPA, vous bloquerez 99,999% des 0,3 µm.

Tableaux issu de fisa-filtration

Vous retrouverez sur la page quel filtres pour filtrer quoi, ce que vous pourrez arrêter en fonction des classes de filtres existantes. Un exemple des particules que nous pouvons filtrer dans l’air de notre maison (du plus grand ou plus petit) :

  • pollen (10 à 100 µm)
  • poussières tombantes (1 à 100 µm)
  • bactéries (4 à 10 µm)
  • fumée de tabac (0,01 à 1 µm)
  • suie  (0,01 à 0,3 µm)
  • poussières en suspension (0,001 à 1 µm)
  • virus (0,002 à 0,05 µm)